Je finis ma bière et j'arrive ^^

Estrella Damm

Coucou les gens ! 
(Si toutefois y'a encore des gens, mais évidemment je ne m'offusquerai pas s'il devait n'y avoir plus personne de l'autre côté de la fenêtre vu la longueur de mon absence... Pour tout vous dire, même moi je ne suis pas bien sûre encore d'être bel et bien là...)

Je disais donc, je finis ma bière et j'arrive ! Quoi ? Comment ça quelle bière ? Ben mon Estrella Damm tiens donc !  Et comment ça se fait qu'elle dure aussi longtemps hein, c'te bière ? Ben peut-être qu'elle n'est pas toute petite ou peut-être qu'elle n'est pas toute seule, et peut-être même aussi que je ne vous dis pas tout, eh ouais, c'est fort possible, va falloir faire avec.

Bref, quoi qu'il en soit je vais revenir parce que je vais être obligée de revenir. Ou plutôt (car ce n'est pas négatif cette obligation contrairement à ce que ce mot peut renvoyer en temps normal) j'ai trouvé un truc pour être obligée de revenir... et je suis bien contente de l'avoir fait à vrai dire :)
Le truc que j'ai trouvé c'est de répondre "Ok" à Babelio qui me proposait de m'envoyer un livre et d'en dire quelques mots sur leur site. Alea jacta est comme dirait l'autre. Et donc oui, je vais être obligée de lire et obligée d'écrire, oh bordel ! Mais c'est bien fait pour moi, ça m'apprendra à faire un coma idyllique... Et toc !

Donc voilà, pour résumer, j'ai disparu quelque temps dans une bière comme Jonas dans le ventre de la baleine - sauf que c'est plus sympa et que ça refoule moins du goulot, si si je vous jure  - et maintenant je vais me remettre à lire et me remettre à blablater par ci par là. 
Bon, en vrai, j'ai quand même un peu lu dans l'intervalle, mais tellement peu que je n'ai rien de plus à dire mis à part peut-être que parfois, il faut le reconnaître, on a la tête ailleurs. Alors dans ce cas, il est plus sage de la mettre en veilleuse et de ne pas se forcer sous peine de produire quelque chose de médiocre et sans âme. Et comme je suis trèèèèès sage j'ai appliqué ce conseil à la lettre et j'ai fait une put*** de pause, pardonnez-moi (ou pas mais ça ne changera rien).

Pour conclure, je ferai comme mon ami Arnold en disant : I'll be back (et dans pas longtemps en plus, yeah, et donc : coucou les gens et à bientôt !)

Commentaires

  1. Je suis là, encore à t'attendre!
    Heureuse que tu sortes de ce coma idyllique qui n'en finissait plus.
    Tes mots me manquaient (et je compte toujours sur mon verre!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et mon invitation tient toujours (que tu viennes seule ou... accompagnée!)

      Supprimer
    2. Merci Madame Couette, ça fait plaisir quand y’a quelqu’un qui nous attend sur le quai de la gare ;)

      Tu auras ton verre je n’ai qu’une parole et tu l’auras en mains propres puisque je viendrai (seule ou accompagnée) mais sans doute pas cet automne car j’ai un planning compliqué pour cause de déménagement à prévoir. Des bises pour toi en attendant ^^

      Supprimer
    3. Oui, mais on est déjà à deux depuis novembre dernier sauf qu’on est dans mon mini appartement et c’est chaud. On vise plus grand

      Supprimer
  2. J'espère que tu reviens sur Insta aussi ! Tu nous manques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oula ! Oui je vais essayer de revenir globalement 😉

      Supprimer
    2. Prend ton temps, on t'attend :)

      Supprimer
    3. Merci ! Et en plus, on est en finale ^^

      Supprimer
  3. Moi, une bière, ou même deux, ça dure pas aussi longtemps :-)
    Mais ils sont toujours sympas, ces blablas, et cette vie...
    WTF, elle est pas chouette cette vie où en plus on est en finale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si en fait, c'est vrai, elle sait parfois se montrer chouette cette vie quand elle veut (même si je ne perd jamais de vue son côté bitch, gardons les pieds sur terre)... et d'ailleurs il faudrait boire une p'tite bière pour fêter ça je trouve, mais pas une bière de 6 ou 8 mois cette fois hein ^^

      Supprimer
  4. En tout cas, elle doit être bonne cette bière ! :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire